Descriptions de choix

La Fleur en papier doré      

Voici une description grammaticalement correcte mais dépourvue de ses « caractérisants », regroupés dans la fenêtre ci-dessous. Récrivez-les avec votre clavier à la place qui leur convient. Le bouton « Aide » offre une première lettre. Attention ! une faute de frappe et la réponse est incorrecte.

   boule      çà et là      dans une bagarre de bistrot      de brol ou      de bougie      élimé      en fer forgé      épaisse      et une bassine sur la tête      Godin        insolites      métallique      oubliée      petits      rouges      singulière      vieux   
   René Magritte allait rejoindre ses amis dans leur estaminet habituel, La Fleur en papier doré, pas loin de la Grand-Place de Bruxelles, facilement reconnaissable à ses branchages ornant la façade. Devenu le repère des surréalistes, cet endroit avait un charme fou, avec la bouilloire sur le poêle , ses tables en chêne patiné par ceux qui y ont laissé leurs rêves de poivrots tels des ballons dont on ne lâche jamais la ficelle ; ses tableaux, ses collages, ses aphorismes et ses objets parsemés dans un joyeux bric-à-brac, comme la photo du tenancier, Gérard Van Bruane  , aussi farceur, anarchiste et poète, posant une épée à la main . Ce palais de la zwanze  , ou foutaise verbeuse, ce cabinet de curiosités , rempli de bazar, rappelait la maison des grands‑mères. Et ça sentait bon le cœur sur la main, les souvenirs, et la zinnebier – la bête bière quoi ! – au coin du comptoir. Des lampadaires diffusaient une lumière ocre, éclairant des pensées du genre : « Tout homme a droit à vingt-quatre heures de liberté par jour. » (…)
   Magritte suspendit son chapeau à la patère et prit place sur une chaise que t’as pas intérêt à recevoir sur le crâne.

   D’après Nadine MONFILS, Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette : Nom d’une pipe, chap. 2, Robert Laffont/La bête noire, 2021
 

Ce poêle était initialement installé au cabaret Le Diable au Corps, rue aux Choux (Bruxelles), fréquenté par les jeunes Michaux, Magritte et Ghelderode ; l’établissement fut détruit en 1929 pour faire place à l’agrandissement des magasins de l’Innovation.    

Photo Lynen
 Fleur en papier doré
 Poêle Godin
 Surréalistes
 Van BruaeneAnnées cinquante
 Zinnebier

Littéralement : « bière de la Senne » ;
la Senne (De Zenne, en néerlandais) est la rivière qui traverse Bruxelles.

« De Zenne » se dit « De Zinne » en brusseleer
d’où dérive le mot zinneke        :
chien sans race ; sobriquet du Bruxellois.
 Le texte original se calque intentionnellement
sur une formulation pittoresque en brusseleer :

« sur une chaise épaisse que t’as pas intérêt à te retrouver
dans une bagarre de bistrot et de la recevoir sur le crâne. »

La syntaxe y est donc sciemment malmenée :

•   « que » n’est pas pronom relatif
(le cdo de » recevoir » est « la », pour « chaise ») mais
second terme de la locution conjonctive de conséquence,
le premier terme : « si » – dans « si épaisse » – est omis ;

•  « intérêt à (…) et de la recevoir » est mis pour
« intérêt à (…) et à la recevoir » ;

•  « t’as pas » pour  « tu n’as pas », vous le remarquez,
est conservé dans l’exercice.


Une phrase construite selon le même schéma grammatical figure dans le deuxième roman de cette série,
Les folles enquêtes de Magritte et Georgette :
À Knokke-le-Zoute ! (chapitre 24)   :

« À son cou, un collier clinquant que si tu tombes en panne
en voiture la nuit t’as pas besoin de tes feux de détresse. »