Le dialogue

Pas d’inquiétude

David FOENKINOS, Je vais mieux    
(Chapitre 7)

Pour rendre au dialogue sa cohérence et sa gradation, déplacez dans le bon ordre les éléments de la colonne droite vers ceux de la colonne gauche. La typographie est un indice.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
« Écoutez, vos radios semblent dans l’ensemble parfaitement normales…
— Dans l’ensemble ?
— C’est bien dans le bas du dos que vous avez mal ?
— Oui… oui, c’est ça.
— Pour tout vous dire, je pense qu’il n’y a rien de grave. Mais au-dessus du point de douleur que vous m’indiquez… il y a comme une petite tache…
— …
— Regardez, c’est ici…, dit-il en me montrant la radiographie en question.
— Je ne la vois pas.
— Oui, elle est vraiment minime. Et elle n’est pas méchante. Vous ne la voyez vraiment pas, là ?
— Ah oui, effectivement.
— Il n’y a pas de quoi être inquiet… mais je pense qu’il est préférable de faire une IRM.
— Une quoi ?
— Une IRM… c’est pour avoir une vision plus précise des radios. Ça permet de déceler d’éventuelles tumeurs.
— Une… tumeur ? Mais pourquoi vous me dites ça? Vous pensez que j’ai une tumeur ?
— Mais non… je vous dis ça d’une manière générale. Si ça se trouve, vous avez simplement deux disques qui se touchent.
— Vous n’avez pas l’air de croire à cette option…
— Mais si…
— … »