Le dialogue

Deuxième ligne  

M. BACKELJAU, Objets connectés, avez-vous une âme ?  

Pour rendre au dialogue sa cohérence et sa gradation, déplacez dans le bon ordre les éléments de la colonne droite vers ceux de la colonne gauche. La typographie est un indice.

« Les objets connectés intelligents se multiplient et se diversifient tendant à s’intégrer dans un système holistique. » (Ordiphone   de votre serviteur)

« J’ai toujours rêvé que mon ordinateur soit aussi simple à utiliser que mon téléphone ; eh bien, ce rêve est devenu réalité : je ne comprends plus comment utiliser mon téléphone. » (Bjarne STROUSTRUP 

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
« Mais c’est mon  numéro de mobile qui s’affiche sur ma ligne fixe ! Allo ?
— Oh ! Désolé de vous déranger ! Je pensais qu’il n’y avait personne…
— S’il n’y avait personne, croyez-vous que je décrocherais ?
— Certes… Eh bien : Bonjour Monsieur Ival, vous êtes bien Monsieur Ival ?
— Et vous ? Qui êtes-vous ? Et comment disposez-vous de mon mobile ?
— C’est simple, je vous explique :  je  suis le mobile de Monsieur Ival…
— Que voulez-vous dire ? Qu’est-il arrivé à mon mobile ?
— Rien ! Tout est en ordre : je suis dans la poche de votre veste au vestiaire…
— Je ne comprends rien ! Si c’est une plaisanterie de l’opérateur…
— Mais non, vous dis-je ! C’est votre mobile qui vous parle !
— Restons-en là, voulez-vous : j’ai du travail !
— Attendez ! Ne coupez pas ! Je voulais juste parler à votre poste fixe…
— À mon poste fixe ? Mais vous êtes en communication avec mon poste fixe !
— Justement. Alors, si vous pouviez nous laisser… sans raccrocher…
— Et si je veux appeler, comment fais-je ?
— Ne serait-il pas temps que vous réclamiez une deuxième ligne fixe ? »