Poésie mon amie

À bientôt bail plus un

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   âge      autrefois      brisure      copies      donc      écoulées      enfantillage      enjambées      éviter      ire      jouer        lecture      mois      nul      parfum      parle      personne      préparer      recul      redouter      reprîtes      Rien      rire      souhaite      soupçonner      sourîtes      temps      un   
Votre serviteur  —  



Bérénice  —  



Votre serviteur  —  
À la fin de ce mois, j’aurai le bail plus  :
Quatre années de retraite se sont  ;
Plus ne gagne l’école à grandes
Mais je n’en oublie point le diligent .
Ce jeu de mots est nul, trop nul, nul de chez  !
Comment pouvez-vous donc, arrivé à votre ,
Vous laisser succomber à cet  ?
Le bac, vous ne l’auriez même plus : quel  !
Votre rime, ma chère, m’a fait
Le pire : c’est à peine si vous vous  !
Vous vous disiez outrée alors que vous  !
Je ne suis pas le jouet des mots mais j’aime en .
À la fin du mois , j’aurai le bail plus un :
Je ne vois pas le qui à la maison passe ;
Plus ne rentre chargé de en liasse
Mais j’aime à un travail opportun.
Bérénice  —  

Votre serviteur  —  





Ensemble  —  
Opportun, opportun : ne me faites point  !
Le site est un prétexte afin de m’ !
Mais qu’allez-vous chercher ? pourquoi me  ?
Rien n’est plus important que vous : calmez votre  !
J’aurai le bail plus un à la fin de ce  :
Je consacre mon libre temps à la
Comme je le faisais déjà mais sans  :
Ni contretemps ni distraction comme
ne vient me/le distraire à bientôt bail plus un.
Et je lis et j’écris, et je et j’écoute /
Il lit et il écrit, il /   "   / et il écoute,
Malgré ses/mes bavardages, n’en doute.
On un tel calme à tous et à chacun !

Votre serviteur (02/02/14)