Poésie mon amie

Le dé part !

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   aucune      binaire      bout      côtés      commettez      décimale      dénaire        dés      dire      dix      envers      exemple      élémentaire      ferions      foulée      l’une      lançons      manqueriez      multiplions      observerez      onze      résultats      remplaces      six      somme      tombe      vingt      zéro   
Votre serviteur  —  



Bérénice  —  



Votre serviteur  —  



Bérénice  —  
Le dé part mais ne jamais sur le sept –
On ne peut donc que : de six choses l’une ;
Et sur le dé, point de , chacun le sait – 
On ne dira jamais : de six choses .
Jouez donc avec deux dés et vous  :
De douze choses l’une ! C’est  :
Regardez au-delà du de votre nez,
Vous ne point l’occasion de vous taire !
Vous , ma mie, dans ce cas le faux-pas
Qu’il n’aurait point fallu ! Vous oubliez la
Des as : le nombre des possibles  
Se réduit donc à     – prenez une gomme !
Ajoutons le zéro et supprimons le  :
Nos deux dés acquerront l’allure ,
Avec onze totaux allant de nul à .
Le système aux dés : l’idée géniale !
Votre serviteur  —  



Bérénice  —  



Ensemble  —  
Gardons les dés classiques mais
Les points : au lieu de faire douze, par ,
Nous trente-six et nous sillonnerions
Jeu de l’oie et petits chevaux la ample ! 
Troquons faces carrées pour pans à trois  :
Jouons à l’icosaèdre    , solide à faces,
C’est bien plus étonnant, plus roulant que les  !
Par une presque boule ainsi tu les  !
Mettons les boules de côté : plutôt 
Une pièce pour dire : de deux choses  ;
Le système est le nôtre tricot :
Rime à l’endroit, rime à l’, rie la fortune ! 

Votre serviteur (01/05/16)