Poésie mon amie

La Trebbia1

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   arche      buccinateurs      éléphant      fleuve      hauteurs      Insubres      licteurs      lugubres      marche      menteurs      neuve      pleuve      s’abreuve      triomphant   
  L’aube d’un jour sinistre a blanchi les .
Le camp s’éveille. En bas roule et gronde le
Où l’escadron léger des Numides .
Partout sonne l’appel clair des .

Car malgré Scipion, les augures ,
La Trebbia débordée, et qu’il vente et qu’il ,
Sempronius Consul, fier de sa gloire ,
A fait lever la hache et marcher les .
Rougissant le ciel noir de flamboiements ,
À l’horizon, brûlaient les villages  ;
On entendait au loin barrir un .

Et là-bas, sous le pont, adossé contre une ,
Hannibal écoutait, pensif et ,
Le piétinement sourd des légions en .

José-Maria DE HÉRÉDIA (1842-1905), Les Trophées, 1905

 

1 La Trébie (en italien : Trebbia) est une rivière italienne se jetant dans le Pô, sur sa rive droite (au sud du fleuve). Lors de la deuxième guerre punique, le Carthaginois HANNIBAL y bat SEMPRONIUS en 218 A.C.