Poésie mon amie

Déridons

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   avis      but      choses      commencé      coup      crier      effrite      éphémère      estime      expression      fend      fossé      front      grands      homme      lapide      méprise      ornière      parlais      peu      question      résonne      ravin      ride   
Votre serviteur  —  







Bérénice  —  



Votre serviteur  —  
Cela a d’une telle manière :
Dans le miroir, j’ai vu sur mon un cheveu,
J’ai voulu l’en ôter, je me trompais un ,
À la lumière et de plus près, je vis l’
Pas une ride d’, sous la colère, 
Ni l’impression  de quelque , point du tout : 
Je n’ai pas cru  la voir, je l’ai vue tout d’un ,
La ride au front, la ride au fond, point
On pourrait ajouter bien des en somme :
C’est un sillon, c’est un , un défilé, 
Un canyon, une faille, un abyssal  !
S’il vient à y tomber, s’y écrase tout  !
Je ne vous pas, ma chère, de ma ride
Mais bien de ma et de ma confusion
Quand soudain je compris l’ampleur de la  :
J’étais dans l’émotion, votre ton me  !
Bérénice  —  



Ensemble  —  
Lapidaire, mon ton ? Les mots tout de suite !
Mon ton n’avait pour que de vous dérider.
Sur la rieuse, haro vous voulûtes  !
Mon estime pour vous se craquelle* et s’ !
Là, vous m’avez froissé ! Votre me chiffonne. /
Là, je vous ai froissé. Mon    "    vous chiffonne.
Mon front, et votre , et moi-même à présent : /
Votre front,  mon     "    "    , et vous-même à présent :
Tout lézarde et se rompt, tout crevasse et se
Je me / Il se déride enfin : notre rire .

Votre serviteur (01/07/18)