Poésie mon amie

Tableau bien noir

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   assister      comprends      croirait      d’importance      entends      fanée      finalement      insu      intra-muros*      joie      jouâtes      longues      mausolée      membre      noir      plombé      prie      reclus      rentrez      revenez      sévère      santé      stances      venue   
Bérénice  —  



Votre serviteur  —  



Bérénice  —  
Je vous en : n’écrivez rien sur la rentrée 
Car cela fait dix ans que vous ne plus.
N’allez pas ressasser votre antienne
D’étrange professeur retraité et  !
Comment vous est cette soudaine idée ?
Si je vous bien, mon temps est révolu :
Feriez-vous édifier pour moi un  ?
Vous aussi vieillissez, peut-être à votre .
En vous lisant, on se un deux novembre ! 
Il me semble à mon enterrement
Et, des pompes funèbres, vous voir soudain  !
Parlez plutôt de la rentrée,
Votre serviteur  —  



Bérénice  —  



Ensemble  —  
Vos sinistres propos ont l’atmosphère :
C’est devant un tableau bien que j’entreprends
Le passage angoissant d’un examen
De repêchage, même si je m’y  !
Que fîtes-vous, mon cher, de vos vacances ?
Vous rîtes ! Vous ! Eh bien, travaillez
Maintenant : terminez diligemment ces
Et, avec la réponse, vers nous .
Que la rentrée, en l’occurrence, 
Se fasse dans la et la sérénité !
Mais sachons respecter, la chose est ,
Tous les gestes barrières   pour notre  !

Votre serviteur (01/09/20)