Poésie mon amie

Éclats de vers

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   cependant      conserve      contagieux      culbuter      débris      éblouit      élève      frêle      modèle      morceaux      nerf      pèle      panier      perdissent      rassemblés      reflets      sérieux      sans      seraient      serve      tomber      travers      veillez      voulez   
Jean Quirit  —  

Jean Quigrogne  —  

Votre serviteur  —  



Jean Quirit  —  
Étincelants, vos vers sont fragiles :
Il nous serait pénible qu’ils pied…
Permettez un conseil : donc à ce qu’ils
Ne soient vus que par qui ne les jette au  !
Où mettrais-je mon vers s’il n’avait point de  ?
Je mettrais mon verrou si était mon vers !
Du tout ! Ce vers est là pour que chacun s’en  :
Je n’ai pas l’intention d’en faire une  !
Vous avez, dirait-on, laissé vos vers,
En mille et un , ils se sont fracassés :
Tous ces de mots aussitôt ramassés,
Vous les avez rangés trop vite et de  !
Votre serviteur  —  



Jean Quigrogne  —  



Votre serviteur  —  
À vous lire, j’aurais fait mes vers,
En cent et un fragments, ils se brisés :
Tous ces éclats d’écrits aussitôt ,
Je les ai replacés bien vite et travers !
Le vernis de vos vers ou craquelle ;
Je ne vois que , je n’y vois que du creux.
Le frêle émail se raie et la formule  ;
Rien d’élevé, rien de puissant, rien de .
Je ne demande pas qu’on m’ une stèle ;
Vous voyez ce que vous : ce sont vos yeux.
Vous écrivez ici et suivez mon  ;
Pour vous il est trop tard : mon style est  !

Votre serviteur (29/04/2010)