Poésie mon amie

Le sapin s’enrubanne

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   ampoules      boules      chargé      conversation      courroux      cravache      curiosité      enfance      effets      étoilé      exception      gaîté*      heureux      immense      joyeux      pleines      rênes      sache      sujets      vous   
Bérénice  —  



Votre serviteur  —  



Bérénice  —  

Votre serviteur  —  
Si vous n’êtes point roi, vous avez des
Supercoquentieux voire même d’,
Des sujets, comment dire ? de  :
On aime vos propos, on aime vos .
Mais vous n’êtes point renne non plus, que je  :
Vous n’emporterez pas le traîneau*
Descendant du Grand Nord tout de cadeaux ,
Accélérant l’allure craignant la .
Et je ne suis point reine ni ne tiens les
De la bourse et, pour les cadeaux, débrouillez-.
Tenez donc éloigné votre injuste  :
Je vous en offrirai, promis ! des hottes .
Ensemble  —   Noël est à nos portes, et ses chants ,
Le sapin s’enrubanne et se pare de ,
On pose un peu partout des guirlandes d’ :
Les cœurs sont à la fête et l’on se sent .
On l’espère, on l’attend, la fête de l’,
Les cadeaux qu’on déballe avec .
Nous souhaitons à tous chaleur, rire et  :
Puissions-nous partager tous une joie .

Votre serviteur (11/12/13)