« La poésie de Maurice Carême trace sans fin de nouveaux chemins d’amitié entre les hommes
et c’est sans doute par là qu’elle est la plus admirable. »

Jeannine BURNY, Fondation Maurice Carême
Jeannine BURNY, Le jour s’en va toujours trop tôt, éd. Racine, 2007

Nous exprimons notre profonde gratitude à l’égard de la
Fondation Maurice CARÊME
qui nous a obligeamment accordé de reproduire neuf poèmes de l’artiste
et dont les judicieuses observations ont permis de rectifier quelques approximations.

Voyez le site Maurice CARÊME, qui lui est dédié.