Du dialogue au compte rendu

 
 

Dialogue 17. Obligeant passant

 

Veuillez mettre en forme le texte ci-dessous écrit au kilomètre ; soignez la ponctuation et les règles typographiques.

Pourriez-vous m’indiquer la rue Lepic je vous prie C’est la première rue à gauche Monsieur Sauriez-vous où habite Monsieur Golding par hasard Bien sûr mais ce n’est pas par hasard Comment cela J’habite le quartier depuis plus de vingt ans Ah Vous avez donc son adresse Pas précisément mais c’est au milieu de la rue Vous ne connaissez donc pas le numéro de la maison Je ne suis pas sûr ce doit être le 95 ou le 97 Vous pourriez peut-être me décrire sommairement le bâtiment que je le repère plus rapidement Sans problème C’est une maison isolée la façade est peinte en gris et il y a une grille en fer forgé Ah Parfait Je vous sais gré de votre obligeance Monsieur C’est la moindre des choses n’est-ce pas Bonne journée À vous également

« Pourriez-vous m’indiquer la rue Lepic, je vous prie ?

— C’est la première rue à gauche, Monsieur.

— Sauriez-vous où habite Monsieur Golding par hasard ?

— Bien sûr, mais ce n’est pas par hasard.

— Comment cela ?

— J’habite le quartier depuis plus de vingt ans.

— Ah ! Vous avez donc son adresse ?

— Pas précisément, mais c’est au milieu de la rue.

— Vous ne connaissez donc pas le numéro de la maison ?

— Je ne suis pas sûr, ce doit être le 95 ou le 97.

— Vous pourriez peut-être me décrire sommairement le bâtiment, que je le repère plus rapidement ?

— Sans problème ! C’est une maison isolée ; la façade est peinte en gris, et il y a une grille en fer forgé.

— Ah ! Parfait ! Je vous sais gré de votre obligeance, Monsieur.

— C’est la moindre des choses, n’est-ce pas ? Bonne journée !

— À vous également ! »

 

Je vous invite à rédiger le compte rendu du dialogue ci-dessus – ou, pour le formuler autrement : veuillez narrativiser le discours figurant ci-dessus.

Un homme interpelle un passant. Il souhaite connaître l’adresse exacte d’un certain M. Golding. Par chance, le passant est du quartier et peut lui communiquer les renseignements : il lui indique la direction de la rue Lepic, où habite la personne recherchée, le numéro approximatif de la maison, la disposition des abords et quelques détails d’architecture permettant d’identifier le bâtiment. L’homme remercie le passant de son obligeance.

 

À quels critères doit répondre le compte rendu d’un dialogue ?

  1. Le compte rendu ne comporte pas de situation de communication.
  2. Le texte est écrit à la troisième personne (ni je, ni tu, ni nous, ni vous )1.
  3. L’énoncé est déclaratif (aucune phrase interrogative, impérative ou exclamative sous forme directe).
  4. Les guillemets et tirets du dialogue disparaissent.
  5. Le compte rendu peut s’écrire soit au présent (simultanéité/parole) soit au passé ; si le compte rendu est écrit au passé, les temps de conjugaison ne sont pas les mêmes que ceux du dialogue.
  6. Le vocabulaire et les tournures syntaxiques émanent du rédacteur et non des interlocuteurs.
  7. Au lieu de rapporter simplement les paroles sous forme indirecte, le rédacteur veille à rendre compte de l’esprit de l’entretien.

1 Cas particuliers : le rédacteur relatant un dialogue dont il fut l’un des interlocuteurs écrira à la première personne ; le rédacteur usera de la deuxième personne s’il évoque devant un tiers un dialogue dont cette personne aurait elle-même été un protagoniste en l’absence du rédacteur.