Dialogue lacunaire  

 
 

— Enfin, tu te croises les bras depuis dix minutes, tu ne fais pas l’exercice proposé et tu le fais bien savoir aux autres : que se passe-t-il ?

— Mais quel exercice ? Il est déjà fait !

— Oui, le dialogue 19 a déjà été complété. C’était un texte lacunaire : les répliques d’un des deux personnages avaient été effacées, il fallait les imaginer en fonction de celles de son interlocuteur. Il n’y a en effet pas eu de problème. Vous-même êtes d’ailleurs intervenue et nous avons tenu compte de vos suggestions.

— Et alors, de quoi vous plaignez-vous ?

— J’ai ensuite résumé le dialogue précédent, que vous aviez également reconstitué, et je vous en ai distribué une copie hier. Nous l’avons lu ensemble. Nous avons comparé les caractéristiques du dialogue à celles de son résumé autrement appelé compte rendu.

— On sait bien cela, on en a pris note au cahier, on se demandait même à quoi cela allait nous servir.

— Eh bien, je vous demande maintenant de procéder avec le dialogue 19 comme je l’ai fait avec le dialogue 18, c’est-à-dire d’en résumer la teneur, d’en rédiger le compte rendu.

— Ah, laissez-moi tranquille ! D’ailleurs, je ne comprends rien. Vous ne donnez aucune explication. Ça vous amuse de nous voir ne pas comprendre.

— Enfin, vous avez un exemple devant vous. Ce n’est pas une interrogation mais un exercice : je ne vous demande pas de réussir, je vous demande d’essayer !

— Ah ! Vous m’énervez ! C’est pas possible ! On est en prison ici !

Le ton monte, les larmes naissent, des convulsions s’esquissent. L’élève sort, accompagnée d’une camarade, partagées entre les rires irrépressibles et la consternation feinte. Fortes de leur effet, elles s’en vont fustiger au secrétariat mon comportement in‑ac‑cep‑table.

Les couloirs retentiraient encore de leur (dél)ire si une secrétaire n’avait eu la bonne idée de les inviter à mettre par écrit le rapport de l’altercation qui les avaient opposées à leur professeur. Elles eussent dû faire là en plus long ce qu’elles pouvaient faire commodément ici… Je les revis donc en cours.

M. BACKELJAU

 
 
 L’expression exercice lacunaire, dans le sens d’exercice dont les espaces intentionnellement masqués doivent être complétés, est validée par la 9e édition du Dictionnaire de l’ Académie française  .
 On dit aussi plus généralement discours narrativisé  .
 Je mets à la disposition des esprits convaincus seulement par l’exemple quelques dialogues assortis de leur compte rendu  .