Palmes aquadétiques  

 
 

— Est-ce que Kevin, Monsieur, peut m’aider à ramener mon matériel ?

— Comment ? Vous ne l’avez pas apporté en arrivant ?

— Non, Monsieur, c’est lourd et encombrant. Mon père l’a déposé ce matin chez le concierge.

Ils sortent. À cette heure, le couloir des classes inférieures est désert et parfaitement silencieux. Les fenêtres en alternance avec les pilastres de ce solide bâtiment des années 1925‑1930 parent le sol carrelé d’un jour neuf.

Un ou deux élèves ne m’ont pas encore communiqué le sujet qu’ils souhaitent développer devant leurs condisciples, je leur demande donc s’ils se sont déterminés quand un bruit de métal résonne dans le couloir, je pense à des fûts* de bière…

— Nous nous sommes heurtés au passage des portes du couloir, Monsieur : rien de grave, c’est la cause du bruit, veuillez nous excuser.

Voici Kevin et Frédéric, harnachés chacun d’une bouteille d’oxygène, les mains encombrées d’une panoplie hétéroclite mal arrimée.

Les collègues des classes voisines feignent de n’avoir rien entendu et maintiennent leur troupe dans la sérénité…

— Vous deviez nous parler de plongée sous-marine, vous avez, semble-t-il, également prévu l’expérimentation !

— Attendez, Monsieur, n’éventez pas la surprise !

Ils déposent les lourdes bouteilles sur mon bureau, je les vois déjà rouler et basculer pour fracasser le vénérable carrelage dans un tintamarre d’apocalypse mais je ne leur demande pas de les poser au sol par crainte de provoquer une maladresse.

Ils brosseront l’historique du scaphandre. Ils détailleront l’équipement du plongeur, ils préciseront que les palmes de natation ne s’utilisent pas pour la plongée. Ils évoqueront les accidents recensés. Ils montreront et démontreront le b.a‑ba de leur sujet.

Bientôt les orateurs invitent un volontaire pour un essai de respiration avec détendeur.

On manipule les bouteilles, je crains qu’un pied ne soit écrasé par une chute malencontreuse, je crains plus encore un accident respiratoire, je ne sais pas moi, une recharge de gaz mal dosée, une pratique inappropriée, un asthmatique qui s’ignore… Je crains qu’une bouteille n’explose… Comment ferais-je appel aux secours en cas d’accident ?

Les premiers volontaires avaient toutefois répété avec les papas des intervenants du jour, ils faisaient tous partie du même club de plongée : ils me le confieront quand je les féliciterai de leur bonne préparation.

Je ne puis concevoir qu’ils se soient lancés dans ce sport avec le seul objectif de briller lors d’une prise de parole devant une classe. Mais ils étaient convaincants, et le matériel rangé, je fus convaincu.

M. BACKELJAU

 
 
 Palmes aquadétiques :
(Néologisme de votre serviteur)
Décoration en forme de palmes stylisées remise au plongeur pour avoir bien mérité.
 Détendeur, nom masculin :
Appareil qui permet de réduire la pression d’un fluide. Le détendeur d’une bouteille de gaz. Le détendeur d’un scaphandre autonome.