Le dialogue

On se tutoie  

M. BACKELJAU, Objets connectés, avez-vous une âme ?  

Pour rendre au dialogue sa cohérence et sa gradation, déplacez dans le bon ordre les éléments de la colonne droite vers ceux de la colonne gauche. La typographie est un indice.

« Les objets connectés intelligents se multiplient et se diversifient tendant à s’intégrer dans un système holistique. » (Ordiphone   de votre serviteur)

« J’ai toujours rêvé que mon ordinateur soit aussi simple à utiliser que mon téléphone ; eh bien, ce rêve est devenu réalité : je ne comprends plus comment utiliser mon téléphone. » (Bjarne STROUSTRUP 

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
« Bonjour, Monsieur, vous êtes le premier levé !
— Ah ! bon ! Et comment savez-vous que c’est moi ?
— Vous oubliez, Monsieur, la caméra infrarouge de la cuisine connectée au réseau sans fil !
— La caméra… oui, bien sûr ! Je mangerais bien une rondelle de saucisson…
— Je ne vous le conseille pas, Monsieur, en dehors des heures de repas. Buvez plutôt un verre d’eau !
— Je n’ai pas soif, et je me moque de votre avis… Ne restait-il pas du saucisson ?
— J’ai tenté de vous le dire, Monsieur : la nuit, le tiroir où se range la charcuterie est automatiquement verrouillé.
— Qui croirait ça ? Je vois qu’il n’y a pas de fromage non plus ?
— Non, Monsieur, la livraison hebdomadaire se fera ce matin. Faut-il modifier la prochaine commande ?
— Non ! Laissez tomber ! Et puis, ne m’appelez pas « Monsieur » à la manière d’un maître* d’hôtel !
— Je fus installé ainsi, Monsieur. Voulez-vous me voir adopter à votre endroit une autre configuration ?
— Je vous appellerai dorénavant « Suzette ». Et on se tutoie. Fais-moi couler une bière bien fraîche*, Suzette.
— Holà ! tu te calmes ! Tu veux une bière ? sers-la-toi toi-même, hé ! banane !
— Euh… Va pour le verre d’eau, alors !
— Ah ! tu comprends vite quand on sait comment te parler !
— J’hallucine ! Voilà que je parle à mon frigo maintenant ! Il vaut mieux que je me recouche… »