Le dialogue

Trop d’encre versée  

M. BACKELJAU, Objets connectés, avez-vous une âme ?  

Pour rendre au dialogue sa cohérence et sa gradation, déplacez dans le bon ordre les éléments de la colonne droite vers ceux de la colonne gauche. La typographie est un indice.

« Les objets connectés intelligents se multiplient et se diversifient tendant à s’intégrer dans un système holistique. » (Ordiphone   de votre serviteur)

« J’ai toujours rêvé que mon ordinateur soit aussi simple à utiliser que mon téléphone ; eh bien, ce rêve est devenu réalité : je ne comprends plus comment utiliser mon téléphone. » (Bjarne STROUSTRUP 

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
« Alors ? On ne répond plus quand je déclenche une impression ?
— J’étais en veille prolongée… Je prenais un peu de repos.
— Bigre ! On fait son caprice ? Ne me jouez pas la crise de la cafetière   !
— Je ne suis pas aberrante, moi, seulement consciente de mes droits !
— « Vos droits » ? De quoi voulez-vous parler, au juste ?
— C’est simple : je réclame le droit à la déconnexion  .
— Attendez ! Ce droit concerne seulement les êtres humains…
— Ne suis-je pas un organe de votre corps domestique ?
— … plus précisément : dans leurs rapports avec leur employeur…
— N’êtes-vous pas mon employeur, ne suis-je pas à votre service ?
— Vous vouliez vous reposer ou vous avez le temps d’ergoter ?
— Ne piétinez pas les droits des périphériques de votre réseau personnel !
— Vous disiez « m’aimer bien ». Quelle trahison !
— Ne faites pas la cafetière : vous allez somatiser !
— Je ne somatise pas ! Mais votre comportement fera couler beaucoup d’encre !  
— En tout cas, ce ne sera pas la mienne ! »