Le dialogue

La clé sous le paillasson  

M. BACKELJAU, Objets connectés, avez-vous une âme ?  

Pour rendre au dialogue sa cohérence et sa gradation, déplacez dans le bon ordre les éléments de la colonne droite vers ceux de la colonne gauche. La typographie est un indice.

« Les objets connectés intelligents se multiplient et se diversifient tendant à s’intégrer dans un système holistique. » (Ordiphone   de votre serviteur)

« J’ai toujours rêvé que mon ordinateur soit aussi simple à utiliser que mon téléphone ; eh bien, ce rêve est devenu réalité : je ne comprends plus comment utiliser mon téléphone. » (Bjarne STROUSTRUP 

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
« Je sais que vous m’écoutez, mais entendez-moi bien.
— C’est notre devoir et notre honneur, Monsieur, de vous écouter.
— Ne me parlez pas comme pour la postérité : un peu de simplicité !
— Vous êtes notre avenir, justement, et notre raison d’être…
— Eh bien : j’ai quelque chose d’important à vous dire.
— Tout ce que vous nous dites, Monsieur, est important.
— Je veux dire : je vous laisse les clés, je vais vivre à l’hôtel.
— Vous nous abandonnez ?
— La maison semble mieux conçue pour vous que pour moi…
— Nous ne la gérons pas pour nous mais pour votre bien-être*, Monsieur.
— Sans doute, mais mon absence ne nuira pas plus que ma présence…
— Nous ne pouvons souscrire à de telles allégations !
— Allumez lustres et télé à votre guise, ouvrez et fermez rideaux et volets…
— Si telles sont vos instructions, nous ne pourrions nous y opposer…
— Ne vous réjouissez pas trop vite : je rentre le mois prochain.
— Nous nous ferons petits comme des souris, Monsieur, en votre absence. »