Le dialogue

En somme  

M. BACKELJAU, Objets connectés, avez-vous une âme ?  

Pour rendre au dialogue sa cohérence et sa gradation, déplacez dans le bon ordre les éléments de la colonne droite vers ceux de la colonne gauche. La typographie est un indice.

« Les objets connectés intelligents se multiplient et se diversifient tendant à s’intégrer dans un système holistique. » (Ordiphone   de votre serviteur)

« J’ai toujours rêvé que mon ordinateur soit aussi simple à utiliser que mon téléphone ; eh bien, ce rêve est devenu réalité : je ne comprends plus comment utiliser mon téléphone. » (Bjarne STROUSTRUP 

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
« Ouaf ! Ouaf !
— Toi, mon chien  , mon bon chien, tu me comprends, hein, je sais !
— Ouaf !
— Tu n’es pas comme ces appareils connectés…
— Ouaf ?
— … qui m’espionnent et prononcent des mots mais ne me comprennent pas !  
— Oh non !
— Attends un peu ! Ai-je bien entendu ? Tu as dit « non » !
— Oui-i-i-i !
— Ça alors ! Mais comment est-ce possible ?
— Le véto… la puce… mon encolure… !
— Tu veux dire que la puce dans ton encolure te dote de la parole ?
— C’est ça ! Exactement ça !
— Et je suppose que tu veux te connecter au réseau sans fil…
— Oh non ! Je préfère les réverbères ! Ouaf ! Ouaf ! Ouaf ! Ouaf !
— Mais pourquoi tu aboies, le chien ? Tu m’as réveillé ! »