Poésie mon amie

En route pour l’école !

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   arrête      ballants      bon-papa      déjà      école      estomac      explose      frais      idée      inepties      là      mots      partons      pâtisseries      pense      petits-enfants      préparer      progrès      recommence      rentrée      repos      rien      suppose      traîner*   
Votre serviteur  —  

Bérénice  —  

Votre serviteur  —  

Bérénice  —  

Votre serviteur  —  
C’est bientôt la rentrée : il faut me ,
Je dois m’organiser, je ne peux pas .
C’est la cinquième fois que pour vous la
N’est plus à l’agenda : oubliez cette .
Je voulais simplement écrire quelques
Pour donner le signal de la fin du .
Occupez-vous plutôt de vos  :
C’est leur  rentrée, ne restez pas les bras .
C’est ce que je vous dis : c’est à eux que je
Car aujourd’hui la vie scolaire .
Fini le doux mois d’août* : le petit matin
Happe les écoliers vers de nouveaux .
Bérénice  —  



Votre serviteur  —  

Bérénice  —  

Ensemble  —  
Au lieu de débiter toutes vos ,
Ouvrez plutôt la porte : les enfants sont ,
Et nos petits-enfants sont impatients
De pouvoir faire honneur à mes .
Grâce à vous, ils auront bien plein leur
Et la tête bien faite… grâce à  !
Menons-les à l’école, avant que je n’,
Dans la sérénité qu’une rentrée .
En route pour l’,
Que rien ne nous  !
Oui, pour l’école,
Que ne nous inquiète !

Votre serviteur (01/09/14)