Poésie mon amie

Je ne l’aurais pas cru

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   avrai        bassin      bien      crépuscule      devenais      dissimule      échine      émule      frais      garrule          geai      grain      imagine      incrédule      matin      scrupule   
Votre serviteur  —  



Bérénice  —  



Votre serviteur  —  
Voici venu enfin le premier jour d’,
Le réveil des senteurs quand cajacte le  :
Comme il jase et cajole et combien il ,
Le passereau bavard, de l’aube au  !
Comment vous sentez-vous, mon ami, ce  ?
Perdez-vous la raison ? N’avez-vous pas un  ?
Votre calendrier rencontre une  :
Dans vos égarements, je ne suis votre  !
Vous comme lui, à l’hameçon, vous mordez  :
Pêché tel un gardon dans l’eau de son ,
À votre dos pendu, point ne se ,
Il exhibe ce mot sans le moindre .
Ensemble  —   Ce poisson de papier épinglé à l’,
Je ne l’aurais pas cru mais je l’aurai /
Tu ne l’aurais pas cru mais tu l’auras / tout  !
Femme-sandwich   à mon/ton insu je/tu  :
Du hot-dog au raw fish, on passe, on .

Votre serviteur (01/04/15)