Poésie mon amie

Deux mille vers déjà

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   abandonne      amis      apprécier      autant      Cambronne        close      convient      devenus      écrivis      jetés      métier      modestement      modestie      oppose      pas      passent      pétrifiassent      pétrifiés      poétique      réplique      roue      rien      soue      va      versifie      vus   
Votre serviteur  —  

Bérénice  —  

Votre serviteur  —  

Bérénice  —  

Votre serviteur  —  

Bérénice  —  

Votre serviteur  —  
Depuis la création du site, mes ,
Ce sont deux mille* vers que je vous .
Si certains sont anciens, comme les années ,
Ne faudrait-il pas craindre qu’ils se  ?
Oh ! durs comme la roche, ils seront  :
Par des yeux toujours neufs, toujours ils seront .
Les grands mots tout de suite, et vous faites la  !
Vous croyez être paon et vivez dans la  !
Je vis à vos côtés, dans les vôtres mes .
Vous voyez seuls les pieds, mais non où le vers  !
Monsieur parle aux étoiles quand il ,
Oublieux de sa muse… et de la  !
Je me tiens à ma place, très ,
Je vous conseillerais même d’en faire  !
Bérénice  —  

Votre serviteur  —  

Bérénice  —  

Votre serviteur  —  

Bérénice  —  

Votre serviteur  —  
Bon, bon, bon ! je me rends, je cède, j’ !
Et sans même vous dire le mot de  !
Ou bien c’est votre idée, et elle me  ;
Ou bien vous vous forcez, et cela ne vaut .
Non ! je vous laisse libre le champ
Vous y ferez pousser quelque belle
Ah ! voilà une muse appréciant son
De muse, tout habile à se faire  !
Ne faisons pas état de ce qui nous ,
Effaçons tout ceci : cette querelle est .
Trop tard ! je le regrette : les dés sont  !
Trop vite écrits, nos vers sont déjà…  !

Votre serviteur (25/02/16)