Poésie mon amie

Nous ne les faisons pas !  

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   Arche        cadeau      chapeau      convive      décuplassiez      douter      écrive      féodalité        fête      festoie      histoires      honnête      impressionner      innombrables      inoxydables      janvier      mémoires      né      Oye        patriarche      perdus      pied      supposez      vaincus   
Votre serviteur  —  



Bérénice  —  



Votre serviteur  —  
L’année deux mille seize*, il faut que je l’,
Est dite bissextile, nul n’en peut .
Elle comporte bien un trente-trois  :
Pour mon anniversaire, soyez ma .
Le lendemain de votre fête est encor  ! 
Mais vous ne recevrez de moi qu’un seul  !
Six cent soixante-six ans* : là, je dis  !
Vous ne les faites pas, je veux rester .
Nul double don pour peu que deux jours l’on  !
Il était superflu que vous
Mon âge qui déjà pourrait
Les deux petits-enfants de leur grand-mère l’.
Bérénice  —  



Votre serviteur  —   



Ensemble  —   
Laissez à Perrault   l’art de conter les  !
Je ne suis pas Pédauque : j’ai bon œil bon  ;
Je ne suis pas la Berthe que vous  :
Laissez à Adenet la patte des .
Je ne suis pas Mathusalem, le
Et, sous Hérode, pensez-vous que je sois  ? 
Vous ne connûtes pas la
Et je ne vécus pas aux temps sacrés de l’ !
Nous ne les faisons pas, ces années ,
Où nous sommes passés sans nous être  ;
Que nous avons vécues sans en être  ;
Car elles nous ont faits sans doute .

Votre serviteur (33/01/16)