Poésie mon amie

Je suis si peu ici

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   amertume      artistique      bonheur      douleur      éloignais      esprit      jeunesse      là      là-haut      monde      péri      page      parler      patients      pense      poussière      ressens      revivre      soir      transmit   
  Je à mes parents et à mes grands-parents ;
Depuis plusieurs années, ils ont quitté ce
Où ils m’ont vu grandir, attentifs et ,
Et je soudain une peine profonde.
Bon-papa me le sens de la rigueur,
Papa développa ma conscience ,
Bonne-maman m’offrit des années de ,
Maman, le goût* des lettres et l’ critique.
Ce n’est pas ma que je veux revoir,
Mon enfance auprès d’eux que j’espère  ;
Leur présence me manque maintenant au
De ma vie pour glisser ma dans leur livre.
Tourné vers mon présent, je m’ du leur ;
De leur disparition, je goûte* l’
Qui m’envahit, j’éprouve une sourde
À ne plus leur que par l’âme et la plume.
Comment sont-ils ? Je suis si peu ici,
Leur corps redevenu, comme il est né,  ;
Le souffle du potier, lui, quand ils ont ,
Qu’est-il donc devenu ? C’est bien le mystère.

Votre serviteur (01/11/17)