Poésie mon amie

Valse dialectique

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   aime      blé      croquis        déroute      désarroi      dialectique        doute      écouté      écoute      été      façon      faute      haute      ignoré      leçon      loi      problème      réplique      roi      route      sème      soi      soi-même      unis   
Votre serviteur  —  



Le chœur  —  



Bérénice
  —  
Dites-moi, Bérénice, à moi qui vous ,
Vous parlâtes bien peu quand se cueillait le  ;
L’ai-je été, hébété, tout au long de l’ !
Que l’on me batte froid, peu vous en chaut, sans .
Le héros esseulé mesure sa  ;
Comme nul ne le fut, il sera .
Le héros seul se meurt s’il n’est point  !
Mais que peut-on y faire ? Tracée est sa .
Pourquoi considérer qui ne voit que  ?
Pourquoi m’adresserais-je à qui n’entend que  ?
D’un seul sujet – lui-même – il se prétend le ,
Qui délaisse ses proches sans aucun .
Le chœur  —  



Bérénice  —  
Votre serviteur  —  

Bérénice  —  
Le chœur  —  
Le héros prétentieux a fait pleurer qui l’ ;
Le héros fier sera traité selon sa  ! 
Telle est la règle : Il connaîtra le  
Celui qui chez autrui sans vergogne le .
Pourquoi posâtes-vous la question à voix  ?
Ne répliquâtes-vous de la même  ?
Sur le dos nous avons le chœur – Quelle  !
Oui, battons notre coulpe  , grande est notre  !
Ces deux-là maintenant se donnent la
Ils étaient brouillés là ; nous les voyons .
Que feraient-ils sans nous ? Vain serait le  !
Ainsi la valse va, la valse  !

Votre serviteur (01/10/17)