Poésie mon amie

Je veux vieillir debout  

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   ami      atteindre      blesse      cadeau      cesse      chagrine      comblée      continûment*      date      éclate      fête      fardeau      fin      goûté*      gourdin      honnête      intimité      mine      moindre      moufle      non      prié      quotidien      raison      recette      rien      santé      servi      sonnée      souffle      tempête      visant   
Bérénice  —  



Votre serviteur  —  







Bérénice  —  
C’est votre anniversaire aujourd’hui, mon  :
Vos soixante-trois ans seront donc à la
La flamme des bougies meurt sous votre
Et, divisé en parts, le gâteau est .
Évoquer la tempête en parlant de mon
Révèle votre état d’esprit
À l’affût* du détail clair-obscur me
Que vous accentuerez sans prendre aucune .
Je n’avalerai rien qui n’ait été  !
Mourir empoisonné par la vôtre
N’est pas dans mes projets ; puis-je rester  ?
Je veux vieillir debout et garder ma .
Vous boudez mon gâteau, alors pas de  !
RRRien, absolument rrrien, vous ne recevrez
Sinon ce triste vœu : que votre
Vous pèse et que seul vous en portiez le  !
Votre serviteur  —  



Le chœur  —  



Bérénice & votre serviteur  —  



Hilde Élire  —  
Bérénice  —  
Votre serviteur  —  
Bérénice  —  
Que votre âme est petite et comme elle est  !
Vous vous formalisez sans la moindre  ;
À la plaisanterie, vous dites toujours «  » !
Comment être à la fête devant cette  ?
Vos passes d’armes, ciel ! n’auront jamais de  !
Vos règlements de compte n’auront pas de  !
Pouvez-vous vous parler sans tenir un  ?
Savez-vous converser sans que quelqu’un se  ?
À son/mon anniversaire point n’êtes  !
Un conseil pour nous ? Vous n’en avez pas le  !
Vos propos sentencieux ne peuvent nous .
Que faites-vous au fait de notre  ?
Le trente-trois janvier n’est pas une vraie  !
De quoi se mêle-t-elle ? On ne l’a pas  !
Soit ! je ne suis pas né : la vérité  !
Vous êtes né pour moi, vous m’en voyez  !

Votre serviteur (33/01/13)