Le dialogue

Rien n’est exclu

D’après Peter JAMES, La Preuve ultime, chapitre 87
Traduit de l’anglais par Raphaëlle Dedourge, Fleuve Éditions, 2020  

Pour rendre au dialogue sa cohérence et sa gradation, déplacez dans le bon ordre les éléments de la colonne droite vers ceux de la colonne gauche. La typographie est un indice.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
« Monsieur Hunter, c’est Irene Smither.
— Bonjour, Irene. Comment allez-vous ?
— Je fais ce que je peux. On est tous sous le choc, comme vous pouvez l’imaginer.
— Absolument.
— Je me suis dit que vous aimeriez savoir qu’il y a du nouveau.
— Oui, j’apprécie, je vous écoute.
— L’autopsie de maître Anholt-Sperry indique que son pacemaker se serait arrêté.
— Son pacemaker ? Je ne savais pas qu’il en avait un.
— Oui, depuis plusieurs années. C’était d’ailleurs son deuxième.
— Mais… ce genre de cette panne, ce n’est pas banal…
— L’appareil a été confié à un laboratoire pour examen.
— Autre chose ?
— Oui. Ils n’ont pas encore réussi à localiser le client avant vous.
— Pensent-ils qu’il pourrait être lié à la mort de maître Anholt-Sperry ?
— Ils ne l’excluent pas pour le moment. Je… C’est horrible.
— Robert était très gentil.
— Je vous tiens au courant dès que j’en sais davantage.
— Je vous remercie. »
 Pacemaker, nom masculin

En fran├žais : stimulateur cardiaque