L’art du portrait

Lorraine  

Les portraits qui suivent se présentent comme des arbres dépourvus de leur feuillage et de leurs fruits. Le texte est grammaticalement correct mais nombre de « caractérisants » ont été gommés, regroupés dans la fenêtre ci-dessous. Pour « colorer » le texte comme son auteur s’y est essayé, récrivez-les avec votre clavier à la place qui leur convient. Le bouton « Aide » offre une première lettre. Attention ! une faute de frappe et la réponse est incorrecte.

   à mi-front      blond vénitien      cabrée      comme au parc Güell à Barcelone1      délavé      danser      de façon immense      en torsades      gracieux      jusqu’à ses fesses      La pointe de      les mouvements de      perpétuellement en activité      petite      puissantes      sans dévier de sa route      Sous d’épais sourcils   
   Le même jour, je m’apprête à rentrer les bacs plus tôt que d’habitude, avant dix-neuf heures quand je la vois sur le chemin, dans une direction qui s’avère de plus en plus être la mienne. Elle sourit déjà .
   Elle a lavé ses cheveux qui tombent , derrière, . Devant, sa frange au cordeau, , témoigne d’une séance de coiffure devant le miroir de sa nouvelle salle de bains.
   , ses yeux laissent voir une mosaïque confectionnée avec des tessons de récupération, , carrelage oriental, ciel du Nord, faïence délavée, bleu crépuscule, bleu nuit. En dessous, sa bouche témoigne d’une relation directe avec son âme.
   Un long cou va se répandre entre des épaules , musclées. Il est orné d’une licorne dans des tons de blue-jean . sa corne va se cacher derrière une oreille où scintille un brillant, je ne m’en aperçois qu’à la faveur de la joue qu’elle tend, afin que j’y applique la mienne dans une franche bise. Lorraine est arrivée sur moi .

   Éric HOLDER, La belle n’a pas sommeil, chapitre 4, Seuil, janvier 2018

1 Édifié entre 1900 et 1914, le parc Güell fut réalisé par l’architecte catalan Antoni Gaudí à Barcelone. Le trencadis – une technique de mosaïque utilisant des morceaux cassés et dépareillés de faïence ou de verre de couleur – est abondamment utilisé sur les bâtiments, les fontaines, le banc principal et d’autres constructions du parc.